Aller au contenu principal

Entre les lignes 

Entre les lignes 

Résumé

Ce chapitre se voudrait une propédeutique illustrée à un fragment de linéalogie de l’écriture et de la lecture. Il existe certes une bibliographie matérielle qui se préoccupe de la description formelle des livres, rares ou ordinaires. On trouve aisément des études nombreuses sur la page, la marge, le paragraphe. Sur la typographie et l’iconographie. Et si la ligne passionne les calligraphes, les plasticiens et les anthropologues (Ingold, 2011), elle n’est guère approchée comme une technologie de l’écrit. On se doute qu’a fortiori l’interligne est généralement tenu pour une pure contrainte matérielle liée à l’ordre graphique, sans signifiance particulière. Or, pour pasticher Mallarmé, cet « unanime blanc » (1998 [1887]: 42) entre parfois en dialogie formelle et conceptuelle avec les autres signes du discours. S’entrouvrent alors dans cet entre-deux des horizons imaginaires qui peuvent se jouer de la domestication graphique et ensauvager le lieu et la formule. C’est à un libre parcours dans cet univers faussement familier — entre poétique et politique de l’interligne — que nous invitons notre lecteur.

Lire l'article ici.

Image
Légende / Crédits

Jean-Marie Privat, Feuille d’un cahier (2017) 

Résumé

Ce chapitre se voudrait une propédeutique illustrée à un fragment de linéalogie de l’écriture et de la lecture. Il existe certes une bibliographie matérielle qui se préoccupe de la description formelle des livres, rares ou ordinaires. On trouve aisément des études nombreuses sur la page, la marge, le paragraphe. Sur la typographie et l’iconographie. Et si la ligne passionne les calligraphes, les plasticiens et les anthropologues (Ingold, 2011), elle n’est guère approchée comme une technologie de l’écrit. On se doute qu’a fortiori l’interligne est généralement tenu pour une pure contrainte matérielle liée à l’ordre graphique, sans signifiance particulière. Or, pour pasticher Mallarmé, cet « unanime blanc » (1998 [1887]: 42) entre parfois en dialogie formelle et conceptuelle avec les autres signes du discours. S’entrouvrent alors dans cet entre-deux des horizons imaginaires qui peuvent se jouer de la domestication graphique et ensauvager le lieu et la formule. C’est à un libre parcours dans cet univers faussement familier — entre poétique et politique de l’interligne — que nous invitons notre lecteur.

Lire l'article ici.

Image
Légende / Crédits

Jean-Marie Privat, Feuille d’un cahier (2017) 

Auteur·e·s
The website encountered an unexpected error. Please try again later.